Que répondre à la question : « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » qu’un recruteur peut vous poser ?

ou vous voyez vous 5 ans

L’une des phases essentielles d’un recrutement est l’entretien. Au cours de ce dernier, le recruteur soumet le candidat à une évaluation de ses acquis. L’une des questions qui reviennent dans la plupart du temps et remettent en perspective le candidat est : où vous voyez-vous dans 5 ans ? La réponse à cette question demande une réflexion sérieuse et sincère. En effet, le recruteur désire cerner vos projets sur le moyen terme. Mais, pas que ça. Pour plus d’informations, lisez la suite de l’article.

Réaliser si vous parvenez à vous projeter dans un futur proche

L’un des résultats attendus par un recruteur en vous posant la question de savoir « où vous voyez-vous dans 5 ans » est d’abord de voir si vous vous êtes une fois déjà posé ladite question. Ce dernier attend de vous un projet professionnel que vous envisagez pour son entreprise. Si vous ne trouvez pas de réponse évidente, cela signifie simplement que vous avez postulé à l’offre sans une réelle motivation, du moins pour le poste convoité.

En réalité, vous devez persuader votre recruteur à propos du fait que vous avez longuement réfléchi à votre avenir professionnel. À travers des arguments convaincants, il doit sentir que vous avez des projets et des ambitions dans votre domaine d’activité. Restez flexible autant que possible dans votre argumentation et faites savoir à votre recruteur que vous avez le désir d’apporter de changement au sein de son entreprise.

Analyser vos ambitions

Par la question « où vous voyez-vous dans 5 ans ? »Que répondre à la question : « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » qu’un recruteur peut vous poser ?, le recruteur veut aussi savoir vos ambitions. Autrement dit, vous devez lui détailler les progrès possibles entre le poste que vous convoitez actuellement et celui que vous envisagez dans les 5 ans qui viennent. Toutefois, ces ambitions doivent être réalistes. Si vous ambitionnez passer au niveau supérieur dans son entreprise dans les années à venir, faites-le-lui savoir.

Si vous désirez devenir un expert dans votre domaine d’activité, n’hésitez pas à lui faire la preuve de cette ambition. La vérité est que les recruteurs veulent vraiment cerner votre envie de bouger, de progresser. Attention, restez honnête à vos propos. Vous devez donc bien réfléchir avant d’en faire part à votre recruteur.

Tester votre engagement

C’est un point focal que les entreprises explorent. Ces dernières sont à même d’investir de l’argent et du temps pour recruter des collaborateurs. Elles sont impliquées dans la formation de ces derniers. Ainsi, les recruteurs veulent savoir si vous êtes en mesure d’atteindre les objectifs fixés. Pour eux, vos désirs de progresser ou de grandir sont possibles, mais en travaillant pour leur compte.

À cet effet, vous ne devez pas préciser que vos futures ambitions ne peuvent pas être concrétisées dans une autre entreprise. Pour anticiper sur de telles déconvenues, vous devez vous renseigner sur les objectifs de l’entreprise avant de vous présenter à l’entretien. Passez en revue son organigramme pour dénicher les postes qui sont susceptibles de vous intéresser lors de votre progression au sein de l’entreprise.

Attester la cohérence de votre projet professionnel

La mission pour laquelle vous avez postulé est ce qui détermine votre avenir professionnel. Vous devez clarifier toutes les étapes pouvant vous permettre d’atteindre votre objectif à moyen, voire long terme. Un plan bien structuré doit être établi à cet effet. L’idéal pour les recruteurs est d’appréhender comment vous souhaitez réaliser vos objectifs. Ils veulent comprendre votre organisation pour arriver à cette fin. C’est aussi à ce moment qu’ils vous révèlent par quels moyens, ils peuvent vous aider à atteindre vos objectifs.

Évaluer votre performance

Si un recruteur vous pose la question « où vous voyez-vous dans 5 ans ? », c’est qu’il veut savoir tous les contours relatifs à vos ambitions, envies ou encore objectifs au sein de son entreprise dans les 5 ans à venir. Ainsi, vous êtes censé lui porter tous les détails possibles. Quand il est question de parler des ambitions, ne brûlez pas les étapes. Un recruteur ne s’attend pas à ce que vous passez rapidement à un poste supérieur. Il ne veut pas non plus apprendre que vous convoitez la place du chef.

Dans vos propos, ne faites pas entendre que vous avez la capacité de gâcher la carrière d’un collaborateur. À l’inverse, faites part du fait que cela va vous prendre du temps et du travail consistant pour passer au prochain cap. Si possible, montrez à votre recruteur que vous êtes conscient de vos faiblesses et que vous êtes prêt à travailler pour vous améliorer.

Cerner votre vision de la réussite

La réponse apportée à cette question du recruteur révèle votre vision pour votre avenir professionnel. Le recruteur sera en mesure de comprendre votre personnalité et certains de vos traits de caractère. Dans tous les cas, il vous faut rester honnête d’autant plus que vos intérêts sont en jeu. L’idée n’est pas forcément de travailler dans cette entreprise, mais d’arriver à trouver celle qui convient à vos attentes.

Quoi qu’il en soit, il est toujours important de vous préparer avant d’aller à votre entretien d’embauche.

Write a Comment

*

code