1. Accueil >
  2. Articles de presse >
  3. La Dernière Heure (la DH)
29-05-2012

La Dernière Heure (la DH)

Le premier Wallon à connaître toutes les ficelles de Google

BRUXELLES La Belgique possède pour la première fois son spécialiste du référencement sur le Net. Jean D'Alessandro a suivi une formation donnée par Google qui, selon ses propres termes, est «souvent pionnier dans la création de nouveaux outils Internet». Il a ainsi obtenu l'agrégation (pour deux ans) et fait désormais partie du cercle fermé des Google Advertising Professional.
À quoi ça sert? 
À aider le plus efficacement possible les entreprises à se développer sur la Toile. Sa toute nouvelle formation permet à Jean de bénéficier des outils les plus performants pour faire figurer un site en pole position sur Google. Car créer un site, tout le monde peut le faire... encore faut-il qu'il soit visité.
Et c'est là qu'intervient Jean. «On peut posséder le plus beau site du monde, ça ne sert à rien s'il n'a aucune visibilité sur la Toile, explique ce professionnel du référencement. La première chose à dire aux gens qui se lancent dans la création d'un site est que le référencement est prioritaire.» Autre conseil: «il ne faut pas vouloir aller trop vite.
Un site, ça se gère. Il faut pouvoir lui consacrer du temps». Cette agrégation en poche, Jean fait ainsi la promotion de petites compagnies.
C'est le cas, depuis un certain temps, d'une société belge, basée à Bruxelles, spécialisée en literie orthopédique. «Medilux est première au référencement de Google», lance Jean.
En d'autres termes, si vous recherchez à travers le site Google une firme pouvant vous fournir en literie orthopédique, vous serez guidé en première ligne vers cette entreprise belge, loin devant ses concurrents internationaux.

Un joli coup de pub pour Medilux... et pour Jean, qui s'est fixé comme objectif de favoriser l'essor des entreprises wallonnes. «Quand j'ai débuté, d'abord dans le référencement naturel, j'ai remarqué que les gens étaient mal conseillés, que leur site n'était pas développé comme il le méritait.»

Jean s'est donc lancé (avec ses partenaires Johan Debacker et Benjamin Bobon) dans la promotion d'une vingtaine de sites, tous provenant d'entreprises (petites, moyennes ou grandes) wallonnes. Aujour- d'hui, fort de sa formation auprès des plus grands, il offre ses services, encore plus performants, aux entreprises qui le souhaitent, «tous secteurs confondus. Et plus petite est la société ou le projet, mieux c'est», conclut-il. 

Ch. Vanbever

© La Dernière Heure 2006

Close